Ligne de Front - 1900 / 2000 : un siècle de guerre terrestre : analyse, documents et témoignages

Ligne de Front - 1900 / 2000 : un siècle de guerre terrestre : analyse, documents et témoignages

Ligne de Front hors-série n°34 : 6 juin 1944 - Le Jour le plus Long

Ligne de Front n°5 : Opération « Fischfang », Anzio-Nettuno, février 1944

Au sommaire du n°5

Epuisé

First to Die

Les premiers pas américains dans l’enfer d’Omaha Beach

Littoral du Calvados, entre Vierville et Saint-Laurent-sur-Mer, 6h30, 6 juin1944. Les premières troupes des 16th et 116th Regiment Combat Teams entrent en action. Avec les parachutistes largués au cours de la nuit, ils forment la première vague d’assaut, l’avant-garde des forces de libération du continent. Pour la grande majorité des hommes de la 29th Infantry Division, la Normandie est le premier contact avec la guerre. De leur côté, ceux de la 1st « Big Red One » Division, vétérans engagés depuis 1942 sont expérimentés mais ce qu’ils vont vivre va rapidement leur faire oublier ce qu’ils ont déjà connu. On ne pouvait imaginer pire entrée en matière que cette bande de sable clair, large de quelques miles et à laquelle le commandement allié a donné le nom de code d’Omaha Beach. Lorsque s’ouvrent les rampes des premiers Landing Craft Assault, les Américains vont d’emblée comprendre que rien ne se passera comme à l’entraînement. La validité d’un plan survit rarement au commencement de son exécution. Les GI’s vont l’apprendre douloureusement ce matin-là.

10 Millions de Baïonnettes

Août 1914, l’Europe s’embrase

« - Au premier coup de feu autrichien tiré à travers la Save, la Russie criera « Bas les pattes ! » L’Allemagne exigera alors de la Russie qu’elle n’intervienne pas et celle-ci refusera car toute soumission coûterait au Tsar son trône. L’Allemagne mobilisera donc et frappera la France à travers la Belgique ; et lorsque l’Angleterre verra les troupes allemandes en Belgique, elle interviendra contre l’Allemagne et contre vous.
- Vous n’interviendrez jamais !
- Nous interviendrons. […] Vous ignorez la force du sentiment public anglais.
»
Henry Wickham Steed, rédacteur en chef du quotidien britannique « Times », 20 juillet 1914.

Les Faucons contre-attaquent !

Opération « Fischfang », Anzio-Nettuno, février 1944

Le principal document ayant servi de source à cet article est intitulé « Engagement de la 29. Panzer-Grenadier-Division au cours de la contre-attaque allemande pour éliminer la tête de pont d’Anzio-Nettuno en février 1944 ». Daté de 1947 et provenant des archives de l’Office of the chief historian / European Command (Référence : D-141), ce manuscrit porte la signature de Walter Fries, ex-Kommandeur de la division lors des opérations de 1944 en Italie. Ce texte présente un grand intérêt historique car il ne s’agit pas seulement du témoignage d’un chef de division mais d’un récit circonstancié des opérations basé sur les souvenirs et les notes de Walter Fries confrontés à l’ensemble de la documentation américaine disponible à cette date. Au final, ce texte constitue donc une analyse fi ne et éclairée, prenant en compte, fait assez rare pour être souligné, les données croisées des deux camps. Nous avons bien sûr adapté et complété ce récit en utilisant notamment des éléments provenant des rapports d’opérations de la 14. Armee allemande dont dépendait alors la 29. Panzer-Grenadier-Division.

Le 4ème Bataillon du Special Air Service dans l’opération « Overlord »

Alors que tout le monde ou presque connaît l’histoire du débarquement de Normandie et celle de la libération de notre pays, beaucoup de Français ignorent encore aujourd’hui la participation à cette opération d’unités des Forces Françaises Libres. Un peu tardivement, certes, l’histoire des 177 commandos du commandant Kieffer est désormais connue ; en revanche, celle des parachutistes SAS de la France Libre l’est nettement moins. Pourtant, près d’un millier de parachutistes français des 3e et 4e Bataillons vont être engagés en soutien de l’opération « Overlord ». Ainsi, dans la nuit du 5 juin 1944, un détachement précurseur composé de 35 hommes du 4e SAS est parachuté en Bretagne.

L'échec de la « guerre parallèle » du Duce

1940-41, le conflit italo-grec

Rarement évoquée dans ses particularités, la campagne italo-grecque reste fort mal connue et sujette aux interprétations les plus fantaisistes, largement alimentées par la propagande anti-italienne de l’époque. Ni les raisons qui conduisirent Benito Mussolini à engager ses forces armées sur les monts de l’Épire ni les opérations militaires qui en découlèrent ne sont étudiées avec le recul nécessaire et indispensable à tout travail d’histoire, spécialement dans le monde de la « vulgarisation historique ». Tentons ici de dresser le cadre réaliste de ce front « oublié » dont les conséquences géostratégiques furent sensibles.

Documents :

2e Bureau
Les plans d’attaque à l’Est ou la genèse de « Barbarossa »
4e Bureau
1942-43
Mobilisation et déploiement du géant américain

 

Renseignements : Caraktère - 3 120, route d'Avignon - 13 090 Aix-en-Provence - Tél : 04 42 21 06 76

Nouveauté livres :

Trouver un kiosque près de chez vous

NOUVEAU : voici l'outil indispensable pour trouver votre magazine préféré près de chez vous :
www.trouverlapresse.com