Ligne de Front - 1900 / 2000 : un siècle de guerre terrestre : analyse, documents et témoignages

Ligne de Front - 1900 / 2000 : un siècle de guerre terrestre : analyse, documents et témoignages

Ligne de Front hors-série n°34 : 6 juin 1944 - Le Jour le plus Long

Ligne de Front n° 65 : Tiger en Tunisie

[ Commander ]

Au sommaire du n°65

DISPONIBLE (8 € frais de port compris)

+ Joukov

Le fossoyeur de la Wehrmacht

De Moscou à Koursk, de Stalingrad à Berlin, un nom s’impose : Gueorgui Konstantinovitch Joukov. Celui que l’on appela le « maréchal de Staline » fut l’homme-clef du front de l’Est et un des acteurs essentiels de la Seconde Guerre Mondiale. Pourtant, en Occident, où la Guerre froide a longtemps orienté l’historiographie, sa personnalité et son parcours sont restés méconnus en comparaison des généraux anglo-saxons et même allemands, qui ont toujours fasciné. Retracer le destin de Joukov, c’est aussi plonger dans les arcanes complexes et impitoyables du système soviétique.

+ L’impossible alliée

Quel camp pour la Turquie et son armée ?

Avec son vaste territoire de plus de 750 000 km2 peuplé d’environ 18 millions d’habitants en 1940, la Turquie, républicaine depuis 1923, conserve à l’orée de la Seconde Guerre mondiale une position géostratégique privilégiée : fortement amputée des anciennes possessions ottomanes mais préservée par sa révolution interne des drastiques dispositions du traité de Sèvres, jamais appliqué, elle est entre deux mers, entre deux continents, entre Axe et Alliés…

+ TIGER EN TUNISIE !

Le baptême du feu de la Tiger-Abteilung 501

Le baptême du feu du Tiger a lieu dans le nord de l’Union soviétique, à l’orée de l’hiver 1942, lorsqu’une poignée de Panzer lourds est engagée au combat contre les Russes. En revanche, c’est bien à la « 501 » que revient l’honneur de partir en guerre en tant qu’unité constituée complète : compagnies de combat et unités d’appui et de soutien arrivent en Tunisie en plusieurs échelons entre novembre 1942 et janvier 1943.

+ Opération « Anthropoid »

L'assassinat de Reinhard Heydrich

Le 4 juin 1942, la nouvelle résonne dans le monde comme un coup de tonnerre : Reinhard Heydrich, le « protecteur » de la Bohême-Moravie, l’homme le plus craint du IIIe Reich, a succombé à ses blessures, suite à un attentat survenu dans les faubourgs de Prague quelques jours auparavant. Retour sur cette incroyable opération de la Résistance tchécoslovaque.

+ Duce contre Négus

Comment l'Italie vainquit l'Éthiopée

L’invasion de l’Éthiopie par les troupes italiennes en octobre 1935 a été longuement mûrie et préparée par Mussolini qui cherche à donner à cette guerre coloniale un caractère nationaliste, d’une part pour « laver l’affront » de la défaite d’Adua en 1896, et d’autre part pour démontrer la supériorité du fascisme sur tout autre système. À première vue, l’empire du négus Hailé Sélassié semble une proie facile. À première vue seulement...

+ La poche de Kamenets-Podolsky

Le dernier succés de Manstein

À la fin février 1944, le front de la 1. Panzer-Armee du Generaloberst Hube court du nord-est de Tarnopol au nord de Vinnitsa et Shepetovka. Il s’agit de la plus puissante formation blindée de la Heeresgruppe « Süd » de Manstein, même si elle a dû engager son III. Panzer-Korps pour briser l’encerclement d’une partie de la 8. Armee dans la poche de Korsun. Le 4 mars, les Soviétiques lancent une nouvelle offensive d’envergure avec pour objectif l’anéantissement de la 1. Panzer-Armee.

Renseignements : Caraktère - 3 120, route d'Avignon - 13 090 Aix-en-Provence - Tél : 04 42 21 06 76

Nouveauté livres :

Trouver un kiosque près de chez vous

NOUVEAU : voici l'outil indispensable pour trouver votre magazine préféré près de chez vous :
www.trouverlapresse.com